Union professionnelle des conseillers conjugaux et familliaux

Quand consulter ?

A quel moment décider de consulter ?

Bon nombre de difficultés peuvent en effet être résolues par soi-même et c’est tant mieux ! Par contre, dans d’autres cas, on s’enlise, les choses traînent et s’enkystent, ... N’attendez pas d’être au bord du divorce ou de la dépression pour consulter. Si vous sentez que les choses ne s’arrangent pas au fil du temps, que vous ne trouvez pas de solution, n’hésitez pas à réagir. Vous risquez juste, dans le pire des cas, d’avoir besoin de quelques séances s’il s’agit d’un problème « bénin ».

La démarche de consulter un conseiller conjugal et familial est loin d’être facile. Elle demande souvent beaucoup de courage. De nombreuses personnes font cette démarche très tard dans l’histoire de leur couple ou dans leur difficulté parce qu’ils pensent : « ça va s’arranger », « je suis capable de m’en sortir seul, je ne veux pas faire appel à quelqu’un d’extérieur », … ou elles n’y pensent peut-être simplement pas.

Confronté à une situation douloureuse, l’on ne voit pas toujours clair. Le conseiller conjugal a le grand avantage d’avoir du recul par rapport à la situation que vous vivez. Il est un élément neutre et non-jugeant. Son rôle est entre autres de faciliter le dialogue.

Parfois au contraire, le problème est très clair et pourtant pas moyen de s’en sortir. Là encore le conseiller conjugal peut vous aider à voir les choses autrement, donner un nouvel éclairage et découvrir de nouvelles manières d’être.

Pour quelles raisons consulter ?

JPEG - 153.7 ko

Les conseillers conjugaux sont spécifiquement formés pour recevoir des personnes individuellement ou en couple pour tout problème relationnel, affectif ou sexuel.

Vous pouvez consulter, si vous pensez :

Les médecins

Je ressens un mal-être.

J’en ai assez d’être seul(e), je ne rencontre que des « gens à problèmes ». Je suis enceinte et je ne sais pas quoi faire. Je ne sais plus où j’en suis. Je suis déprimée, angoissée. Je suis sans cesse en colère. Je ne parviens pas à être en relation avec les autres. Je suis souvent rejeté(e). Ma vie n’a plus de sens.

Je n’ai plus de vie de couple satisfaisante, mon mari/ma femme/compagne/compagnon me trompe, me harcèle, me dénigre, ou me bat. J’ai l’impression que ma belle-mère est omniprésente et cela crée des tensions. Nous ne parvenons plus à communiquer, à parler sans crier, nous ne sommes pas du tout d’accord sur l’éducation des enfants. Nous n’avons plus de relations sexuelles, elles sont trop ou trop peu nombreuses, elles sont désagréables.

etc., etc.

  • test
  • test
  • test
    • test
    • test
  1. test
  2. test
  3. test
Word - 31.5 ko
Lettre aux membres


Je suis une citation

Je suis un lien vers google.be
Je vais vers une adresse email
Je suis un lien vers un article